Notre association propose des ateliers d'initiation à l'impression en sérigraphie et en gravure. Des sessions collectives sont en préparation. des stages individuels sont également envisageables. Pour plus d'information et connaître les dates des prochaines sessions, merci de nous contacter

LA SÉRIGRAPHIE

 La sérigraphie permet d’imprimer sur tous types de supports, papier, carton, bois, verre, métal, matières textiles et synthétiques (plastique). Technique de reproduction qui s'appuie sur des recherches de trames, elle est également un outil d'interprétation et de création graphique. Les encres traditionnelles au solvant utilisées en sérigraphie sont denses, de pigmentation élevée, possèdent une forte capacité de recouvrement lorsqu'elles sont appliquées en tons direct. Basées, ces encres gagnent en transparence et permettent des jeux chromatiques entre les différents tirages. Chaque impression en sérigraphie possède une «matérialité». Cette caractéristique permet d’imprimer sur des papiers de couleurs ou des plastiques tout en conservant toute la luminosité de la couleur.

LA GRAVURE / EAU-FORTE / POLYMÈRES / XYLOGRAVURE / POINTE SÈCHE / MANIÈRE NOIRE

 Ce que l’on appelle gravure couvre en réalité une grande variété de techniques. Le principe de la gravure imprimée réside dans le fait que l’on grave une surface plane (plaque de bois, de métal, de lino...) qui constitue la matrice et qu’on l’imprime en l’encrant et en y pressant du papier. C’est une technique millénaire qui s’est surtout développée avec l’arrivée du papier en Occident et qui est aujourd’hui utilisée, entre autres, pour l’estampe et le livre d’art. C’était autrefois le mode principal de diffusion d’une image, et de nos jours cela reste un terrain de recherche pour beaucoup d’artistes.Il existe plusieurs manières de graver du métal (pointe sèche, burin, eau forte...) qui ont chacunes leur histoire, leurs contraintes techniques et leurs effets de sens. Le bois et le lino qui sont les matières premières de la gravure dite en « taille d’épargne » ont une histoire et une esthétique propres. Le geste de la gravure étant définitif, cette technique oblige à développer un processus de pensée-réalisation qui fait que chaque étape est réfléchie. L’impression elle-même est un moment de création et de choix qui permet l’expérimentation. On peut encrer et imprimer une plaque de manière rigoureuse et constante comme on peut choisir de jouer avec des couleurs et des matières à la manière d’un peintre et décider de sortir des enseignements classiques pour questionner la technique elle-même.